Te tenir la main pendant que tout brûle – GUSTAWSSON Johana

Te tenir la main pendant que tout brûle – GUSTAWSSON Johana

Résumé : Si vous n’avez pas la force brute et que personne ne vous entend, il vous reste d’autres voies…
Lac-Clarence, Québec, 2002. Maxine Grant, inspectrice et mère célibataire dépassée, est appelée sur une scène de crime affreuse.
L’ancienne institutrice du village, appréciée de tous, a massacré son mari, le lardant de coups de couteau.

Paris, 1899. Lucienne Lelanger refuse d’admettre la mort de ses filles dans un incendie. Elle intègre une société secrète dans l’espoir que le spiritisme et la magie noire l’aideront à les retrouver.
Lac-Clarence, 1949. La jeune Lina vit une adolescence
mouvementée. Pour la canaliser après l’école, sa mère lui impose de la rejoindre à la Mad House, la maison de repos où elle travaille.

Lina y rencontre une étrange patiente, qui lui procure des conseils pour le moins dangereux…

Mon avis : Waouh est la première chose que j’ai envie d’écrire, car se livre ma laissé sans voix. Trois femmes, trois époques différentes, un meurtre, quel lien entre tout ça et bien on le découvre au fur et à mesure de l’histoire, qui est vraiment très bien amener par l’autrice.
J’ai dévoré ce bouquin, j’ai vraiment aimé ou l’autrice m’a amener et les différentes révélations mon permis de reconstituer le puzzle et cette fin dont je ne m’attendais absolument pas ma complément renversé et mis le cul par terre.
C’est toujours un aussi grand régale pour moi de lire cette autrice et vivement le prochain.

Sa majesté mène l’enquête : Bal tragique à Windsor – BENNETT C.J

Sa majesté mène l’enquête : Bal tragique à Windsor – BENNETT C.J

Résumé : Windsor, printemps 2016. La reine Elizabeth II s’apprête à célébrer ses 90 ans et attend avec impatience la visite du couple Obama. Mais au lendemain d’une soirée dansante au château, un pianiste russe est découvert pendu dans le placard de sa chambre, quasiment nu. Shocking!
Lorsque les enquêteurs commencent à soupçonner son personnel d’être impliqué dans cette sordide affaire, Sa Majesté, persuadée qu’ils font fausse route, décide de prendre les choses en main. Mais être reine a ses inconvénients, et notamment celui de ne pas passer inaperçue. C’est donc Rozie, sa secrétaire particulière adjointe, qui va l’aider à démêler ce sac de noeuds… God save the Queen du cosy crime !

Mon avis : Faire mener une enquête policière à la reine d’Angleterre est réussi ici, on est dans les coulisses du château de Windsor, on marche à côté d’elle dans les couloirs, on s’assoit dans les salons pour prendre le thé tout en suivant de façon très discrète le déroulé de l’enquête. J’ai beaucoup aimé l’intrigue, la relation qu’a la reine avec le prince philipp est adorable on sens une vrai complicité entre eux, et on peut vraiment sentir le poids qu’à la reine par rapports à toutes ses obligations.
C’est un très bon cosy mystery que je ne regrette absolument d’avoir lu et je suis vraiment presser de lire le deuxièmes tomes dont j’ai pu lire le premier chapitre à la fin de ce premier tome et ça s’annonce déjà très fort !!!!

Arsène Lupin : La demeure mystérieuse – LEBLANC Maurice

Arsène Lupin : La demeure mystérieuse – LEBLANC Maurice


Résumé : Le clou de la manifestation doit être l’apparition sur la scène de l’Opéra de la ravissante Régine Aubry dont la robe est recouverte d’une merveilleuse tunique ornée des diamants les plus purs. Malgré la fortune que cela représente, le galant lapidaire Van Houben qui l’a ainsi parée pour la séduire n’est pas trop inquiet. Comme il l’explique à Jean d’Enneris qui se trouve dans sa loge, le brigadier Béchoux, ce policier qui s’est rendu célèbre par sa collaboration avec le mystérieux Jim Barnett, de l’Agence Barnett et Cie, répond de tout. Coup de théâtre, Régine est enlevée ! Une affaire passionnante pour d’Enneris (Arsène Lupin bien sûr !) ; les diamants du gros Van Houben sont loin de lui être indifférents et puis les femmes qui s’y trouvent mêlées sont si jolies…

Mon avis : Une enquête originale, un peu tirée par les cheveux mais réellement captivante. Lupin est plus cabotin et séducteur que jamais. Bonne lecture à vous ?

16 : BUCHANAN Greg

16 : BUCHANAN Greg

Résumé : Dans la campagne marécageuse et pittoresque d’Ilmarsh, les apparences sont malheureusement trompeuses…
L’inspecteur Alec Nichols et la vétérinaire Cooper Allen vont le découvrir à leurs dépens. Leur quotidien paisible vole en éclats le jour où ils se rendent sur la scène d’un crime atroce et unique : face à eux, seize cadavres de chevaux. Impossible de cerner le profil de ce tueur si spécial, ses intentions, ou de déterminer qui sera sa prochaine cible.
Les deux enquêteurs vont vite comprendre que le mal sommeille à Ilmarsh : mensonges, incendies, meurtres en série… personne ne sera épargné.
Cette petite ville tranquille survivra-t-elle à la vérité ?

Mon avis : Un flop pour moi !! Bon thème mais très mal exploité, pas du tout d’attache pour les personnages et j’ai trouver l’histoire assez fouillis. Heureusement chapitres très court, mais pas assez de profondeurs par rapport à l’histoire dans sa globalité. Et pas trop compris le pourquoi du comment même avec les explication à la fin.
En gros je ne pense pas retourner vers cet auteur malheureusement même si je sais que ce n’est que son premier roman, j’aurais trop peur d’être aussi déçu que pour celui là.

Sherlock Holmes : L’escarboucle bleue – CONAN DOYLE Arthur

Sherlock Holmes : L’escarboucle bleue – CONAN DOYLE Arthur

Résumé : Quand le commissaire nous eut quittés, Holmes prit la pierre et l’éleva à la lumière :
– Quelle jolie chose ! dit-il. Voyez comme elle brille, comme une étincelle ! Evidemment, elle est le noyau, le foyer d’un crime : comme toutes les belles pierres ! Les belles pierres sont les appâts favoris du diable. Dans les joyaux plus gros et plus anciens, chaque facette pourrait figurer un crime. Cette pierre-ci n’a pas plus de vingt ans. Elle a été trouvé dans la Chine du sud, sur un
rivage du fleuve Amoy. Ce qui la rend remarquable, c’est qu’elle offre toutes les caractéristiques de l’escarboucle, avec cette différence qu’elle est bleue, alors que l’escarboucle est rouge rubis. Déjà en dépit de son jeune âge elle possède une histoire sinistre. Songez que pour l’amour de ce charbon de deux grammes cinquante, deux meurtres, un jet de vitriol, un suicide, et plusieurs cambriolages ont été commis. Qui pourrait penser qu’un objet si délicat soit pourvoyeur de bagne et d’échafaud ? …
Après un tel discours, on ne peut que suivre les traces de Sherlock Holmes dans cette enquête : le hasard l’a mis en possession de la pierre, saura-t-il forcer la chance pour retrouver le coupable
du dernier délit qu’elle a inspiré ?

Mon avis : J’ai bien aimé les six nouvelles dans ce livre. Les différentes histoires sont raconter par watson. On le voit chaque début d’affaire promet des aventures et enquêtes si différentes, à en donner le tournis. J’ai beaucoup aimé retrouver ses deux acolytes.

Mort sur le transsibérien – FARRINGTON C.J

Mort sur le transsibérien – FARRINGTON C.J

Résumé : Bienvenue à Roslazny, un petit village assoupi de Sibérie, enseveli sous la neige, engourdi par le froid.
Olga Pushkin est la garde-barrière du village. C’est elle, notamment, qui veille au bon déroulement du passage du majestueux Transsibérien, depuis la petite maison où elle vit seule avec son hérisson et son amour de la littérature. Car la littérature, c’est la grande affaire de la vie d’Olga ; et son rêve, c’est de rejoindre l’université de Tomsk – l’Oxford sibérien – et de quitter Roslazny où jamais rien ne se passe…
Mais la chape de silence et de froid qui semble congeler le village va bientôt se fissurer : lettres anonymes et petits larcins vont réveiller la rumeur de l’existence d’une Baba Yaga, ces sorcières féroces qui se cacheraient dans les immensités gelées de la taïga russe.
Et lorsqu’un touriste américain tombe du Transsibérien après avoir été égorgé, la bouche pleine de pièces de 10 roubles, l’angoisse s’empare de Roslazny. Un deuxième mort, et c’est la panique dans le village ; d’autant plus que l’inspecteur en charge de l’enquête, l’énigmatique et boudeur Vassily Marushkin, se retrouve emprisonné par son machiavélique supérieur, l’inspecteur-chef Babikov.

Alors Olga va devoir mener elle-même l’enquête, d’abord pour disculper Vassily, puis pour comprendre qui sème ainsi le trouble à Roslazny. Mais le temps presse, et les pistes semblent se perdre dans la brume qui encercle le village…

Mon avis : Bon premier roman, j’ai adoré le personnage principal, Olga, qui est un personnage féministe est très sympathique. le décor de Roslazny est magnifiquement décrit par l’auteur. L’histoire a de très bon rebondissements et j’ai bien aimé la plume de l’auteur. Cependant il y a quand même des petites longueurs par-ci par-là, mais je suis quand même presser de retrouver Olga pour une nouvelle aventure dans cette Sibérie relativement froide.

La danse du gorille – DAZIERI Sandrone

La danse du gorille – DAZIERI Sandrone

Résumé : Trouble dissociatif de l’identité. Ou, plus communément, schizophrénie. C’est le mal avec lequel Sandrone, un chasseur de primes à l’ironie mordante, a dû se construire. Il est le Gorille. Mais dans les recoins de son cerveau se cache l’Associé, son double, un tueur sans pitié. Si cette cohabitation forcée n’a jamais été simple, l’Associé se fait discret depuis qu’il a quitté sa ville natale.
La mort soudaine d’un ami sonnera la fin de la trêve. Sandrone doit rentrer à Milan. Une cité gangrenée par les guerres de gangs où s’affrontent dealers, militants, entrepreneurs véreux et policiers corrompus. Le Gorille est bien un animal de ce zoo-là, prêt à tout pour fuir ses démons, même à vendre son âme…

Mon avis : Personnage intéressant, dommage que ca soit un tome 6 parce que du coup je n’ai pas tout compris à l’histoire.

Lecture facile car pas beaucoup de pages entre les chapitres.
Sandrone à un humour bien à lui, l’auteur à toujours une très belle plume qui ce lit toujours aussi facilement même si on à loupé la moitié des premiers tomes on reste accroché à l’histoire malgré tout.